dimanche 14 février 2021

Procès en destitution: Trump acquitté par le Sénat

Procès en destitution: Trump acquitté par le Sénat, «la fin de la chasse aux sorcières»
Aucune majorité ne s’est dégagée pour reconnaître l’ancien président coupable.
Par AFP Le Soir
L’ex-président américain Donald Trump a été acquitté samedi par le Sénat américain qui le jugeait pour « incitation à l’insurrection » à la suite des violences au Capitole le 6 janvier.
Cinquante-sept sénateurs ont voté pour un verdict de culpabilité et 43 contre. La majorité des deux-tiers nécessaire à la condamnation n’a donc pas été atteinte.
L’ancien président républicain a immédiatement réagi en saluant la fin d’une « chasse aux sorcières ». Se tournant vers l’avenir et marquant sa volonté de continuer à jouer un rôle politique, il a promis de continuer à défendre « la grandeur de l’Amérique ».
« Il n’y a rien que nous ne puissions accomplir ensemble », a-t-il dit dans un communiqué.
Les démocrates voulaient voir Donald Trump reconnu coupable d’« incitation à l’insurrection », puis qu’il soit ensuite rendu inéligible.
Pour eux, il est le responsable principal des événements du 6 janvier, lorsqu’une foule de ses partisans en colère avait envahi le Capitole au moment où le Congrès américain s’apprêtait à confirmer sa défaite à l’élection du 3 novembre face au démocrate Joe Biden. Cinq personnes avaient perdu la vie lors de ces violences.
« Il est désormais évident, sans l’ombre d’un doute, que Trump a soutenu les actes de la foule hargneuse et il doit donc être condamné. C’est aussi simple que cela », avait lancé Jamie Raskin, le chef des procureurs démocrates, pendant leur dernier réquisitoire prononcé samedi devant le Sénat.
Ce deuxième procès en destitution de Donald Trump s’achève donc par un second acquittement. Entamé mardi, il aura duré cinq jours.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
TRUMP : L’IMPROBABLE RETOUR 
« NOUS DEVONS TOUJOURS RESTER VIGILANTS»

On se souviendra peut-être que c’est l’administration fiscale qui, en finale, aura la peau d’Al Capone. Le dossier fiscal de Trump est d’une exceptionnelle opacité et constitue une aubaine pour l’empêcher de revenir aux affaires. Quatre longues années nous séparent de la prochaine élection présidentielle. C’est un océan de temps. Donald, qui demeure rotors , aura  78 ans en 2024, l’âge actuel de Biden qui risque bien de ne pas terminer son mandat au bénéfice de la très pugnace Kamela Harris qui n’en aura alors que soixante.
Les quatre années qui viennent constitueront un challenge particulièrement difficile et dangereux pour la démocratie américaine, si chère au cœur d’Alexis de Tocqueville. C’est que les années à venir vont mettre la démocratie à l’épreuve partout dans le monde et en particulier en occident.
Personne n’est capable de prédire, voire de prévoir, ni surtout d’anticiper ce qui va advenir à l’humanité face au challenge le plus complexe et le plus dangereux de son histoire : une polycrise d’une ampleur sans précédent.
MG


ACQUITTEMENT DE TRUMP: «LA DEMOCRATIE EST FRAGILE», SELON BIDEN
Le Soir
Le président Joe Biden a déclaré samedi que, malgré l’acquittement de Donald Trump à son procès en destitution, «le fond de l’accusation» n’était «pas contesté», et que l’attaque contre le Capitole du 6 janvier montrait que la démocratie était «fragile».
« Nous devons toujours rester vigilants»
«Même si le vote final n’a pas abouti à une condamnation, le fond de l’accusation n’est pas contesté», a déclaré le démocrate après l’acquittement voté par le Sénat américain lors du second procès en destitution de son prédécesseur républicain. «Ce triste chapitre de notre histoire nous a rappelé que la démocratie est fragile. Qu’elle doit toujours être défendue. Que nous devons toujours rester vigilants», a déclaré Joe Biden dans un communiqué.

Les sénateurs ont été une majorité --57 sur 100-- à se prononcer pour une condamnation du milliardaire. Mais il aurait fallu les deux-tiers de la chambre haute pour parvenir à un verdict de culpabilité qui aurait pu être suivi d’une peine d’inéligibilité. Le socle des élus républicains a tenu, ce qui montre l’emprise que Donald Trump conserve sur le parti. 
 «Notre mouvement magnifique, historique et patriotique, Make America Great Again, ne fait que commencer», avait réagi M. Trump dans un communiqué, se posant une nouvelle fois en victime d’une «chasse aux sorcières».
Pour Donald Trump, il s’agit d’un deuxième acquittement en autant de procédures de destitution. Un cas unique dans l’histoire des Etats-Unis.


 

Aucun commentaire: